Slide Eugène Ébodé est né en 1962 à Douala, au Cameroun. Il est docteur en littératures française et comparée (Université Paul-Valéry Montpellier 3), diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, diplômé du CELSA (Ecole des hautes études en Sciences de l’information et de la communication) et professeur documentaliste à la Cité scolaire André Chamson au Vigan (Cévennes). Collaborateur dans plusieurs médias (Le Point, Jeune Afrique, Le Midi libre), il est surtout depuis quinze ans critique littéraire au quotidien suisse Le Courrier de Genève.
Principales distinctions d'Eugène Ébodé • Prix Eve Delacroix de l’Académie Française en 2007 pour Silikani (Gallimard, 2006),
• Chevalier des Arts et des Lettres, en France, en 2010.
• Prix Yambo Ouologuem en 2012 pour Madame l’Afrique (Editions Apic, Alger, 2011),
• Grand prix littéraire de l'Afrique noire 2014 pour Souveraine Magnifique (Gallimard, 2014),
• Prix Jeand’Heurs du roman historique 2015 pour Souveraine Magnifique (Gallimard).
Biographie Eugène Ebodé a publié une dizaine de romans dont : Brûlant était le regard de Picasso (Gallimard, 2021), La transmission (Folio Gallimard 2016), Le Balcon de Dieu (Gallimard, 2019), Souveraine Magnifique (Gallimard 2014), La Rose dans le bus jaune (Folio Gallimard, 2016)…
Pour l’auteur de Souveraine Magnifique, roman sur le génocide des Tutsis au Rwanda, « La littérature est le lieu de toutes les pensées et de tous les pansements... ».
Partisan d’un profond changement dans nos sociétés, Eugène Ebodé a récemment publié avec les écrivains Tierno Monénembo et Véronique Tadjo un important Manifeste pour l'émergence de nouveaux leaders en Afrique et dans le monde.
« La littérature est le lieu de toutes les pensées et de tous les pansements... » L'auteur